Le président libanais Aoun promet le cabinet de technocrates dans le nouveau gouvernement


PHOTO DE DOSSIER: Le président libanais Michel Aoun est photographié alors qu'il s'adresse à la nation au palais Baabda, au Liban, le 24 octobre 2019. Dalati Nohra / Handout via REUTERS

BEYROUTH (Reuters) – Le président libanais Michel Aoun s'est engagé jeudi à former un nouveau gouvernement dans lequel les ministres seraient choisis en fonction de leurs compétences plutôt que de leur affiliation politique, après la démission du Premier ministre Saad al Hariri après plusieurs semaines de manifestations à l'échelle nationale.

Dans un discours télévisé, Aoun s'est engagé à déplacer l'État de son système politique basé sur le sectarisme vers un État civil qualifiant le sectarisme de "maladie destructrice".

Les manifestants ont appelé à un gouvernement technocratique et à la fin d'un système sectaire où des postes sont attribués en fonction de sectes religieuses.

Reportage de Laila Bassam, Eric Knecht et Lisa Barrington; édité par Grant McCool



Lire plus