Les dirigeants européens vont faire pression pour la neutralité climatique à l'horizon 2050 – document


DOSSIER PHOTO: La fumée et la vapeur s'échappent de la centrale de Belchatow, la plus grande centrale au charbon d'Europe exploitée par le groupe PGE, dans la nuit près de Belchatow, en Pologne, le 5 décembre 2018. REUTERS / Kacper Pempel

BRUXELLES (Reuters) – Les dirigeants de l'Union européenne réunis à Bruxelles la semaine prochaine vont faire pression pour parvenir à un accord visant à réduire de zéro les émissions de gaz à effet de serre du bloc d'ici 2050, a annoncé lundi le projet de déclaration commune du groupe.

Le sommet des 12 et 13 décembre des dirigeants nationaux du bloc aura pour objectif d'appuyer "l'objectif de parvenir à une UE climatiquement neutre à l'horizon 2050", selon le document vu par Reuters.

Les tentatives précédentes ont toutefois été bloquées par la Pologne, la Hongrie et la République tchèque, qui dépendent d'un charbon hautement polluant. Ils ont précédemment déclaré qu'ils s'opposaient à la neutralité climatique d'ici 2050, car ils craignaient que la réduction des émissions de gaz à effet de serre n'étouffe leur économie.

Afin de convaincre le camp réticent, le projet de conclusions du sommet fait référence à «une transition juste et socialement équilibrée», l'annonce par la Banque européenne d'investissement de débloquer 1 000 milliards d'euros d'investissements verts d'ici 2030, la nécessité de garantir la sécurité énergétique et la compétitivité vis-à-vis puissances étrangères ne poursuivant pas de tels objectifs climatiques.

Le projet, préparé avant les discussions des dirigeants, pourrait encore changer. Mais il faudra finalement un soutien unanime de tous les dirigeants nationaux de l'UE pour qu'un accord soit trouvé lors du sommet.

Le nouvel exécutif de l’union, la Commission européenne, a également pour ambition de promouvoir la neutralité climatique d’ici au milieu du siècle et de rendre plus ambitieux les objectifs climatiques de l’UE pour 2030.

Les objectifs actuels envisagent de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’UE de 40% d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990. La nouvelle Commission, dirigée par l’Allemande Ursula von der Leyen, espère porter l’objectif à au moins 50%.

Reportage de Gabriela Baczynska; Édité par Lisa Shumaker



Lire plus