Samoa: près de 90% des personnes vaccinées contre la rougeole après une épidémie meurtrière


MELBOURNE (Reuters) – Samoa a déclaré samedi que près de 90% des personnes éligibles avaient été vaccinées contre la rougeole alors qu'il levait un couvre-feu de deux jours imposé au milieu d'une épidémie qui avait fait 65 morts ces dernières semaines.

PHOTO DE DOSSIER: Le Premier ministre des Samoa Tuilaepa Sailele Malielegaoi s'adresse à la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies au siège de l'ONU à New York, New York, États-Unis, le 27 septembre 2019. REUTERS / Eduardo Munoz

Cependant, 103 nouveaux cas de rougeole ont été signalés depuis vendredi, a annoncé le ministère de la Santé du Samoa.

Depuis fin octobre, le virus de la rougeole a infecté près de 4 500 personnes dans la nation du Pacifique Sud, soit seulement 200 000 personnes. Parmi ceux qui sont décédés, 57 étaient des enfants de moins de quatre ans.

La campagne de vaccination obligatoire vise à vacciner 90% de la population, triplant la couverture du Samoa en quelques semaines seulement. Le gouvernement a déclaré qu'un taux de 89% avait été atteint vendredi.

Les cas de rougeole augmentent dans le monde entier, même dans des pays riches comme l'Allemagne et les États-Unis, alors que les parents évitent la vaccination pour des raisons philosophiques ou religieuses, ou craignent, démentis par les médecins, que ces vaccins puissent provoquer l'autisme.

Le Samoa et les Nations Unies ont lancé un appel vendredi à la communauté internationale pour environ 10,7 millions de dollars afin de combattre et de se remettre de la crise.

"Les effets de cette urgence auront une grande portée sur les Samoa et notre peuple, en particulier nos jeunes générations", a déclaré le Premier ministre Tuilaepa Sailele Malielegaoi dans un communiqué.

"Il est donc impératif de renforcer la culture d'acceptation de la vaccination afin de créer une" immunité collective ". C'est une leçon douloureuse que nous avons apprise de la crise actuelle. »

La Nouvelle-Zélande et un certain nombre d'autres pays et organisations, y compris l'UNICEF, l'agence des Nations Unies, ont livré des milliers de vaccins et de fournitures médicales et envoyé du personnel médical pour aider à faire face à l'épidémie.

L'Organisation mondiale de la santé a déclaré cette semaine que la rougeole avait infecté près de 10 millions de personnes en 2018 et tué 140 000, principalement des enfants.

La situation pour 2019 est encore pire, a-t-elle déclaré, avec des données provisoires jusqu'en novembre montrant une multiplication par trois du nombre de cas par rapport à la même période en 2018.

Reportage de Lidia Kelly; Montage par Edwina Gibbs



Lire plus