Un tsunami frappe la capitale des Tonga après une éruption volcanique sous-marine


Une vague de tsunami de quatre pieds aurait frappé samedi la capitale des Tonga, Nuku’alofa, envoyant les gens se précipiter vers les hauteurs. Des témoins ont déclaré que des cendres étaient tombées du ciel, après l’éruption d’un volcan sous-marin plus tôt près de la nation éloignée du Pacifique.

Le volcan, Hunga Tonga-Hunga Ha’apai, est à environ 40 miles au nord de l’île principale de l’archipel du Pacifique, Tongatapu.

Le Bureau of Meteorology d’Australie a signalé le tsunami sur Twitter. Mais la communication avec les Tonga a été interrompue, selon l’Associated Press, il n’y a donc pas eu de rapports officiels immédiats sur les blessures ou l’étendue des dégâts.

Le service météorologique des Tonga a émis une alerte au tsunami pour l’archipel samedi soir. Sur leur Page Facebook, les services météorologiques des îles Fidji et Samoa voisines ont également émis des alertes au tsunami, conseillant aux habitants de rester à l’écart des zones côtières basses.

Le National Tsunami Warning Center des États-Unis a émis un avis de tsunami pour la côte de Washington et de l’Oregon samedi matin, heure du Pacifique, le National Weather Service de Portland signalant déjà des vagues d’un à trois pieds. sur Twitter à Newport, Oregon, Long Beach, Washington et Seaside, Oregon. « La première vague n’est peut-être pas la plus élevée, donc les vagues ultérieures seront plus importantes », indique le tweet.

Le volcan était relativement inactif depuis plusieurs années, mais il a commencé à entrer en éruption par intermittence en décembre. Le 3 janvier, l’activité avait considérablement diminué, selon un rapport du programme mondial sur le volcanisme de la Smithsonian Institution.

En 2014, le volcan est entré en éruption, engendrant une nouvelle île qui est finalement devenue le foyer d’une végétation florissante et d’effraies des clochers, selon la BBC.

L’imagerie satellite de l’éruption de samedi, partagée sur Twitter par l’Institut national néo-zélandais de recherche sur l’eau et l’atmosphère, a montré un « bref pic de pression atmosphérique alors que l’onde de choc atmosphérique pulsait à travers la Nouvelle-Zélande ».

D’autres images satellitaires infrarouges récentes ont suggéré que le volcan sous-marin était toujours en éruption, et malgré l’isolement géographique des Tonga, un son retentissant a été entendu après l’éruption initiale jusqu’en Nouvelle-Zélande (qui se trouve à 1 100 miles au nord-est de Tongatapu) selon Weather Watch, un météorologue privé à la campagne.

L’éruption de samedi a envoyé un panache de gaz et de cendres à environ 20 kilomètres dans l’atmosphère, selon les premiers rapports.

de la Nouvelle-Zélande Agence nationale de gestion des urgences a publié samedi une alerte au tsunami dans un communiqué, conseillant aux habitants des zones côtières de s’attendre à « des courants forts et inhabituels et des surtensions imprévisibles sur le rivage ».

Dans un fil sur Twitter, le Dr Janine Krippner, volcanologue au Institution Smithsonian, a déclaré que « la majorité du volcan est sous-marin ».

La force et l’impact potentiel d’une éruption sont estimés à l’aide d’un indice d’explosivité volcanique, ou VEI, qui prend en compte le volume de matière éjectée lors de l’éruption et la hauteur du panache atteint. Le VEI de l’éruption de samedi n’a pas encore été estimé, mais avant l’éruption, le volcan était estimé capable de produire une éruption avec un VEI maximum de 2.

Les éruptions avec un VEI de 6 ou plus envoient tellement de gaz et de particules si haut dans l’atmosphère qu’elles peuvent avoir un effet refroidissant sur le climat pendant plusieurs années, en réfléchissant plus de lumière solaire loin de la surface de la Terre. Mais des éruptions de cette ampleur se produisent très rarement. Le dernier en date était le mont Pinatubo aux Philippines en 1991.

Fontaine Henri reportage contribué.





Aina J. Khan – [source]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA