Electricité: l'hiver 2023-24 "probablement" le plus risqué, estime Emmanuelle Wargon

Le risque de coupures ciblées d’électricité en janvier ou février n’est pas à « exclure » mais l’hiver le plus à risque sera « probablement » celui de 2023-2024, a estimé jeudi soir la présidente de la Commission de régulation de l’énergie Emmanuelle Wargon.
« On a un hiver délicat là maintenant et on a probablement aussi un hiver délicat ou difficile en 2023-2024. C’est là aussi que ce qu’on fera sur les importations de gaz, les importations d’électricité, la suite des mesures d’urgence communautaires, le début de la réflexion sur l’organisation du marché, cela jouera sur l’hiver 23-24 », a-t-elle déclaré sur BFM Business.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA