Au Burkina Faso, « quatre mines fermées, c’est 30 milliards de F CFA de perdus » – Jeune Afrique


Pour le président du principal syndicat corporatiste minier du Burkina Faso, le secteur qui pèse 2 021 milliards de F CFA (3,09 milliards d’euros) de recettes d’exportations et jusqu’à 20 % des recettes fiscales de l’État fait grise mine. Également vice-président affaires publiques chargé du Burkina chez Endeavour, Adama Soro anticipe ainsi pour 2022 une baisse d’au moins 15 % de la production annuelle d’or, comparé aux 66,8 tonnes extraites en 2021 (en hausse de 7,6% par rapport à 2020). Entretien.

Jeune Afrique : Quelles sont les attentes du secteur minier dans le contexte de tensions avec les partenaires extérieurs, dont la France ?



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA