Automobile : Ford va supprimer 3 200 postes en Allemagne – Économie




Le constructeur automobile américain Ford va supprimer en Allemagne 3 200 emplois, essentiellement dans les domaines administratifs et de conception, a indiqué ce lundi à l’AFP un porte-parole du syndicat allemand IG Metall. Cette annonce intervient alors que la crainte de délocalisation des industries automobiles monte en Europe, depuis que Washington a introduit de larges subventions en faveur des véhicules électriques construits aux États-Unis, dans son plan baptisé IRA (Inflation Reduction Act).

Ces suppressions d’emplois ont été dévoilées à la presse à l’issue d’une assemblée générale des salariés lundi. Elles se feront « principalement sur le site de Cologne » (ouest), même si « tous les sites en Allemagne » sont menacés, a détaillé le porte-parole d’IG Metall. « Nous sommes extrêmement préoccupés par l’avenir des divisions de développement allemandes et, dans l’ensemble, par l’avenir des sites allemands de Ford », a déclaré le syndicat dans un communiqué publié ultérieurement.

Relocalisations en Amérique du Nord

Les suppressions de postes devraient concerner le département « développement de produits » du site de Cologne, où « 2 500 des 3 800 employés devraient quitter l’entreprise », a détaillé IG Metall. Au total, 15 000 personnes travaillent sur le site de Cologne.

« L’entreprise souhaite réaliser les principales tâches liées au développement en Amérique du Nord », sur fond de « passage du moteur thermique au moteur électrique », a ajouté le syndicat. Sur son site d’Aix-la-Chapelle (ville allemande située aux frontières belge et néerlandaise), où Ford dispose d’un centre de recherche, « 220 salariés doivent craindre pour leur emploi », selon IG Metall. Enfin, environ « 20 % des emplois administratifs » sont menacés dans le pays, d’après le syndicat. Contacté, le groupe américain n’était pas en mesure, lundi, de commenter cette information.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA