Des pommes pourries devant la police de Londres pour dénoncer ses crimes sexuels

Plus de 1.000 pommes pourries ont été jetées vendredi devant le siège de la police à Londres, pour dénoncer les crimes sexuels de certains agents, dont l’un a reconnu cette semaine être un violeur en série.
Après ses aveux, la « Met Police » avait indiqué lundi que les dossiers de 1.071 officiers et agents ayant fait l’objet d’un signalement pour violence domestique ou violences sexuelles présumées ces dix dernières années, allaient être réexaminés, pour s’assurer que les décisions appropriées ont bien été prises.
L’association d’aide aux victimes de violences domestiques Refuge a donc décidé de disperser vendredi devant le siège de la police 1.071 pommes pourries, autant que le nombre de policiers signalés.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA