Économie. L’enseigne Go Sport placée en redressement judiciaire


Ce jeudi, le tribunal de commerce de Grenoble a placé le groupe Go Sport en redressement judiciaire, selon nos confrères du Dauphiné Libéré

« Par un jugement solidement motivé, le tribunal de commerce de Grenoble a constaté l’état de cessation des paiements de la société Groupe Go Sport et a ouvert une procédure en redressement judiciaire », détaille, dans un communiqué, le procureur de la République adjoint de Grenoble François Touret de Coucy qui précise : « Deux administrateurs et deux mandataires judiciaires ont été désignés pour une première période d’observation de six mois, afin de gérer l’entreprise dans le meilleur intérêt des salariés et des créanciers, sous le contrôle des juges et du parquet ».

Enquête pour « abus de bien social »

Les salariés de Go Sport, et surtout leurs représentants syndicaux et le comité social et économique central (CSEC) se sont notamment alarmés ces derniers mois d’une remontée de 36 millions d’euros de trésorerie de Go Sport vers sa maison-mère HPB (Hermione, People & Brands). Le parquet de Grenoble avait par ailleurs ouvert en novembre 2022 une enquête pour « abus de bien social ».

Déficitaire depuis des années, Go Sport, fondé en 1978 et basé à Sassenage en banlieue de Grenoble, avait été racheté fin 2021 pour un euro symbolique par HPB auprès de la maison-mère du groupe de distribution alimentaire Casino, la société Rallye, elle-même lourdement endettée.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA