Honte au PS d'avoir abandonné la social-démocratie

EDITO – Le Parti socialiste a une riche histoire de Congrès psychodramatiques, entre guerres de courants, coups bas et haines personnelles. Mais à l’époque le PS était encore puissant. Aujourd’hui, la profonde division entre Olivier Faure et Nicolas Mayer-Rossignol est indigne: le parti, réduit à l’état de groupuscule, en sort plus que jamais affaibli… et a abandonné le flambeau de la social-démocratie. La honte!



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA