La Corée du Nord va dépenser 15% de son PIB pour son armée


Alors que la Corée du Nord connaît encore de graves problèmes pour nourrir sa population, Kim Jong-un a décidé d’adopter un nouveau budget colossal pour son armée. Selon l’Associated Press, les membres de l’assemblée du pays se sont mis d’accord pour allouer 15,9% du PIB national aux troupes nord-coréennes. Kim Jong-un a justifié cette dépense en affirmant qu’elle aidera les forces de Pyongyang à “défendre la dignité et la sécurité du pays et du peuple”. Le dictateur veut également “renforcer les capacités de dissuasion” de son régime en augmentant de manière exponentielle l’arsenal nucléaire de son pays.

D’après le site Defense News, il est tout de même difficile d’évaluer combien d’argent la Corée du Nord dépense réellement pour ses capacités militaires, étant donné la mauvaise qualité des statistiques limitées qu’elle divulgue. Selon le rapport « World Military Expenditures and Arms Transfers » publié en 2021 par le département d’État américain, la Corée du Nord a peut-être dépensé environ 4 milliards d’euros pour sa défense en 2019. Ce qui en proportion de son PIB en fait le pays le plus militarisé du monde. Toujours selon les experts, le développement des armes nucléaires nord-coréennes n’est possible que par un fonctionnement industriel de style soviétique. Le parti mené par Kim Jong-un exerce un contrôle total sur les industries de la défense et fait face à peu de contraintes pour concentrer les ressources nationales uniquement sur les capacités d’armement.


À LIRE AUSSI

La Corée du Nord veut augmenter son stock d’armes atomiques pour être capable de frapper les Etats-Unis

Pourtant le ministre nord-coréen, Ko Jong-bom, a déploré des lacunes non précisées dans la collecte des recettes fiscales auprès des entreprises publiques. Il a exhorté les travailleurs économiques à renforcer leur « résolution idéologique » et à faire passer les intérêts nationaux plus larges avant les intérêts de leurs propres familles. Ko Jong-bom a déclaré que le budget de cette année devrait être « exécuté sans faute » pour soutenir financièrement les efforts visant à renforcer les capacités de défense et l’économie du pays. D’autant plus que Kim Jong-un a besoin de cet argent pour mener à bien son programme nucléaire.

Le dictateur communiste a ordonné l’expansion « exponentielle » de l’arsenal nucléaire de son État et la mise au point d’un missile balistique intercontinental avec une plus longue portée. Ce nouvel engin pourra frapper directement le territoire américain. Le leader a promis à plusieurs reprises d’augmenter à la fois la puissance et la quantité de son arsenal nucléaire pour faire face à ce qu’il appelle “l’hostilité des États-Unis”. Certains experts estiment que la volonté de Kim Jong-un de produire davantage d’armes nucléaires signale son intention de poursuivre ses séries d’essais de missiles.

Pyongyang a tiré plus de 70 missiles l’année dernière dont de multiples lancements de missiles balistiques. L’armée nord-coréenne a effectué une série de tests qu’il a décrits comme des attaques nucléaires simulées sur des cibles sud-coréennes et américaines. Selon les analystes, l’expansion agressive de l’armement et l’escalade de la doctrine nucléaire de Kim Jong-un visent à forcer les États-Unis à accepter l’idée que la Corée du Nord est définitivement une puissance nucléaire et à obtenir des concessions économiques et sécuritaires lors du futures négociations.


À LIRE AUSSI

La Russie affirme avoir produit son premier lot de torpilles nucléaires



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA