La DG du FMI veut renforcer le « filet de sécurité financière » pour les pays africains – Jeune Afrique


Le changement climatique exacerbant l’augmentation de la pauvreté et de la faim après trois décennies de progrès, la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI) repensent leurs outils et leurs priorités, a déclaré la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, lors d’une table ronde avec des journalistes le 12 janvier, exposant les perspectives pour 2023. Aider l’Afrique à se remettre sur les rails sera l’un des principaux objectifs d’une réunion des créanciers africains le mois prochain et des réunions de printemps des institutions financières internationales à Washington en avril.


À Lire


L’Afrique endettée ? Une ode à la résilience, par Aurélie M’Bida



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA