Spotify supprime 6% de ses effectifs, nouvelle coupe chez un grand nom du Net



Le numéro un mondial des plateformes audio, Spotify, a annoncé lundi la suppression de 6% de ses effectifs, soit près de 600 postes, dernier épisode d’une série de grands licenciements chez les géants du Net pour réduire leurs coûts.
Le plan de licenciement est le plus gros de la jeune histoire du fleuron suédois au demi-milliard d’utilisateurs, start-up fondée en 2006 à Stockholm et devenu un des rares grands noms européens de la tech.
Dans un message destiné aux employés et publié en ligne, son patron de 39 ans, Daniel Ek, a reconnu « un changement de culture » après des années de priorité à la croissance avant les profits.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA