Argentine: l'Esma, enfer de la dictature devenu lieu de mémoire "qui guérit"

L’Ecole de mécanique de la Marine (Esma) à Buenos Aires, inscrite mardi au Patrimoine mondial de l’Unesco, est le plus tristement célèbre centre de détention et de torture de la dictature argentine (1976-1983), un enfer devenu lieu de mémoire, poignant témoin qui interdit oubli, ou déni.
« La Esma ». Quatre lettres que chacun identifie immédiatement en Argentine, et qui renvoient à la période la plus sombre du pays, la dictature militaire qui laissa dans son sanglant sillage 30.000 tués ou disparus, selon l’estimation d’organisations de droits humains.



Lire plus

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA