L'Inde serait à l'origine du meurtre d'un chef religieux au Canada, dit Trudeau

OTTAWA (Reuters) – Les agences de sécurité canadiennes enquêtent activement sur des accusations crédibles d’un lien potentiel entre des officiers du gouvernement indien et l’assassinat d’un chef de file de la communauté sikh en juin dans la province de Colombie-Britannique, a déclaré lundi le Premier ministre Justin Trudeau.
Dans une déclaration d’urgence à la Chambre des communes, le dirigeant canadien a indiqué qu’Ottawa a exprimé ses « profondes préoccupations » aux cadres sécuritaires et des services de renseignement à New Delhi.
Justin Trudeau a fait savoir qu’il avait « personnellement et directement » exprimé ses inquiétudes auprès du Premier ministre indien Narendra Modi lors du sommet du G20 organisé en Inde la semaine dernière.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA