Première base militaire en Centrafrique  – Sahel Intelligence


D’après des informations relayées par « Monde Afrique », la Russie va établit sa première base militaire en République Centrafricaine.

Les autorités de Bangui ont réservé des terrains à Berengo, situés à environ 80 kilomètres de la capitale, pour accueillir jusqu’à 10 000 soldats russes. Cette initiative marque l’entrée de Moscou dans le groupe des nations non-africaines ayant implanté leurs bases sur le sol africain, avec la République Centrafricaine comme première destination.

Cette décision s’inscrit dans le cadre d’une stratégie plus large, où la Russie cherche à étendre sa présence militaire en Afrique. La localisation centrale de cette base permettra aux troupes russes de surveiller efficacement les activités dans toute la région, aussi bien à l’ouest, à l’est, au nord, qu’au sud du continent. 

Les relations étroites entre le président de la RCA, Faustin-Archange Touadera, et la Russie ont également influencé ce choix. Touadera est décrit comme un fervent partisan de la Russie, bénéficiant même de la protection personnelle des officiers du groupe Wagner.

Le président a loué l’aide de la Russie dans la préservation de la démocratie et la prévention d’une guerre civile en RCA, déclarant que la Russie avait joué un rôle crucial dans ces efforts.

La géographie stratégique de la RCA, située à une distance relativement proche de Johannesburg, de Tripoli et de Djibouti, a également influencé la décision de Moscou. Cette proximité géographique permettra une intervention rapide en cas de besoin, les avions de chasse supersoniques pouvant parcourir des distances considérables en un temps très court.

Ainsi, l’établissement de cette base militaire russe en RCA représente un tournant significatif dans le paysage géopolitique de la région, avec des implications potentielles sur la stabilité et la sécurité en Afrique centrale et au-delà.



Frédéric Powelton – Sahel Intelligence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA