Sûreté nucléaire: le projet de fusion ASN-IRSN soumis au vote des sénateurs

Contestée par la gauche, les associations et les représentants de salariés, la réforme gouvernementale de la sûreté nucléaire française est soumise mardi après-midi au vote du Sénat, bien parti pour approuver la fusion entre l’ASN, gendarme du nucléaire, et l’IRSN, expert du secteur.
Les uns défendent une réforme nécessaire pour « regrouper les savoir-faire » et « s’adapter aux enjeux de notre décennie », les autres dénoncent un « manque de transparence » et des « salariés laissés pour compte »: deux visions opposées se heurtent sur ce projet de loi réformant la gouvernance nucléaire française.
La chambre haute, dominée par la droite et les centristes, y est cependant majoritairement favorable.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA