Ukraine : des coupures d'électricité d'urgence après les attaques russes sur des centrales thermiques

Alors que la Russie a procédé à des tirs de missiles et de drones, dans la nuit du jeudi au vendredi 29 mars, trois centrales thermiques ukrainiennes ont subi des dommages, a annoncé vendredi le fournisseur d’énergie ukrainien DTEK.

Les infos à retenir

⇒ Des coupures d’électricité instaurées dans trois régions après les frappes russes

⇒ Certaines unités ont « peu ou pas » de munitions, déplore le chef d’état-major ukrainien

⇒ Surveillance renforcée en Pologne

Des coupures d’électricité instaurées dans trois régions après les frappes russes

Des coupures d’électricité d’urgence ont été instaurées vendredi dans trois régions d’Ukraine (Dnipropetrovsk, Zaporijjia et Kirovograd) après les frappes massives russes ayant visé pendant la nuit une nouvelle fois le réseau énergétique du pays, a annoncé l’opérateur national Ukrenergo.

« Ukrenergo est contraint d’appliquer des programmes de coupure d’urgence jusqu’au soir dans les régions de Dnipropetrovsk (centre-sud), Zaporijjia (sud) et Kirovograd (centre) », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Trois centrales thermiques ukrainiennes ont subi d’importants dommages après des frappes russes dans la nuit de jeudi à vendredi, a affirmé le fournisseur d’énergie ukrainien DTEK, sans donner la localisation de ces installations. « L’Ukraine a besoin de davantage de systèmes de défense antiaérienne », a plaidé le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal, dénonçant des « attaques barbares contre le système énergétique ukrainien ».

Certaines unités ont « peu ou pas » de munitions, déplore le chef d’état-major ukrainien

Le commandant en chef ukrainien a affirmé que ses troupes combattaient avec « peu ou pas d’armes et de munitions », appelant de nouveau les Occidentaux à en livrer « plus vite » face à une armée russe ayant accru l’utilisation de ses forces aériennes.

« Les forces de défense accomplissent des tâches tout au long de la vaste ligne de front avec peu voire pas d’armes ou de munitions », a déclaré Oleksandre Syrsky dans une rare interview accordée à l’agence ukrainienne Ukrinform et diffusée ce
vendredi. « Il y a quelques jours, l’avantage de l’ennemi en termes de munitions tirées était de 6 contre 1 », a-t-il ajouté, jugeant que la situation était « tendue » par endroits.

De nouveaux fragments de drones découverts en Roumanie

Des fragments de drone ont à nouveau été trouvés côté roumain près de la frontière avec l’Ukraine après une nouvelle campagne de bombardements russes visant ce pays voisin, selon le gouvernement roumain. « Des fragments semblant provenir d’un engin aérien (drone) ont été identifiés » jeudi soir « sur le terrain agricole » d’une île danubienne, a déclaré ce vendredi dans un communiqué le ministère roumain de la Défense.

La Pologne, membre de l’Otan, avait indiqué dimanche qu’un missile de croisière russe tiré vers des villes de l’ouest de l’Ukraine avait pénétré l’espace aérien polonais pendant 39 secondes. En Roumanie, un autre pays membre de l’Otan, des fragments de drone ont déjà été découverts en 2023 après l’invasion russe de l’Ukraine et les bombardements intensifs de son infrastructure portuaire sur le Danube.

Une attaque massive de drones et de missiles

L’Ukraine a annoncé vendredi que les forces russes avaient tiré 99 drones et missiles sur le territoire ukrainien durant la nuit – dont 84 ont été détruits par le système de défense ukrainien -, endommageant trois centrales thermiques.

Moscou a intensifié ses frappes aériennes contre l’Ukraine au cours des dernières semaines, visant en particulier les infrastructures énergétiques, en réponse notamment à des attaques ukrainiennes dans des régions russes frontalières.

« 84 cibles aériennes ont été détruites: 58 Shahed et 26 missiles », ont indiqué les forces aériennes ukrainiennes dans un communiqué, en référence aux drones d’attaque de fabrication iranienne utilisés régulièrement par les forces russes.

Surveillance renforcée en Pologne

Les forces armées polonaises ont fait état d’une surveillance renforcée de leur espace aérien, quelques jours après qu’un missile russe tiré vers des villes de l’ouest de l’Ukraine ait survolé le territoire polonais pendant 39 secondes.

« Cette nuit, on a observé une intense activité aérienne à longue portée de la part de la Fédération de Russie, liée à des frappes de missiles contre des cibles sur le territoire ukrainien », indique le commandement de l’armée polonaise dans un communiqué.

« Toutes les procédures nécessaires à la protection de l’espace aérien polonais ont été prises », et les forces polonaises « surveillent la situation de manière continue », ajoute le communiqué.



Lire plus

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA