Gardiens de la révolution tués en Syrie: un grave revers pour l’Iran et ses alliés régionaux

Au moins onze personnes, dont huit responsables des Gardiens de la révolution iraniens, ont été tués lundi 1ᵉʳ avril en début de soirée dans un raid aérien imputé à Israël contre le siège du consulat d’Iran à Damas, qui a été entièrement détruit. Parmi les victimes figurent le chef de la force al-Qods, l’unité chargée des opérations extérieures de cette armée idéologique de la République islamique, le général Mohammad Reza Zahedi, son adjoint le général Mohammad Hajj Rahimi et un membre du Hezbollah libanais, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. La mort de cet officier de haut rang et de ses adjoints constitue un grave revers pour l’Iran et ses alliés en Syrie et au Liban.



Lire plus

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA