Israël : Netanyahou annonce l'interdiction de la diffusion d'Al Jazeera

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a annoncé lundi 1er avril vouloir « agir immédiatement » pour interdire la diffusion d’Al Jazeera en Israël, peu après le vote par le Parlement d’une loi l’autorisant à le faire.

« La chaîne terroriste Al Jazeera ne diffusera plus d’Israël. J’ai l’intention d’agir immédiatement en accord avec la nouvelle loi pour arrêter les activités de la chaîne », a déclaré M. Netanyahu sur le réseau social X. Un porte-parole de la Maison Blanche a jugé « préoccupante » une éventuelle interdiction de la chaîne qatarie par Israël.

Les infos à retenir

⇒ L’armée israélienne se retire de l’hôpital al-Chifa

⇒ La sœur du chef du Hamas arrêtée en Israël dans le cadre d’une enquête pour « terrorisme »

⇒ Une frappe israélienne sur un hôpital de Gaza fait quatre morts et 17 blessés

Israël se retire de l’hôpital al-Chifa

Les soldats israéliens se sont retirés ce lundi 1er avril du complexe hospitalier d’al-Chifa à Gaza. L’armée israélienne a annoncé avoir « achevé » les opérations dans la zone de l’hôpital al-Chifa, le plus grand de la bande de Gaza, et s’est retirée de ce secteur, deux semaines après y être entrée. L’armée a ajouté dans un communiqué avoir tué plus de 200 « terroristes » dans cet hôpital et trouvé de nombreuses armes.

Un porte-parole de l’agence de défense civile de Gaza, dirigée par le Hamas, a lui fait état de 300 morts à l’intérieur et autour de l’hôpital durant l’opération israélienne. Un peu plus tôt dans la journée, le ministère de la Santé de la bande de Gaza contrôlée par le Hamas avait également annoncé que l’armée israélienne avait retiré ses chars et autres véhicules de l’hôpital al-Chifa.

La sœur du chef du Hamas arrêtée par la police

La police israélienne a annoncé ce lundi avoir arrêté la sœur du chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, en Israël où elle vit, dans le cadre d’une enquête pour « terrorisme » menée par la police et le Shin Bet (sécurité intérieure). Sabah Abdel Salam Haniyeh, âgée de 57 ans et qui a la nationalité israélienne, est « soupçonnée d’avoir des contacts avec des agents du Hamas et de s’identifier à l’organisation, tout en incitant à commettre des actes de terrorisme en Israël et en les soutenant », a indiqué un porte-parole de la police à l’AFP.

Lors d’une perquisition dans la maison de la suspecte à Tel-Sheva, dans le sud du pays, la police a indiqué y avoir découvert notamment des documents, téléphones et « des preuves (montrant qu’elle était) liée à la commission d’infractions graves contre la sécurité de l’Etat d’Israël », selon la même source.

Israël : trois blessés graves dans une attaque au couteau

Trois jeunes hommes ont été grièvement blessés dans une attaque au couteau dimanche à proximité d’Ashdod, dans le centre d’Israël, selon les services de secours. « Une attaque au couteau a eu lieu au centre commercial Friendly de Gan Yavne », a déclaré Zaki Heller, porte-parole du Magen David Adom, équivalent israélien de la Croix-Rouge, en fin de soirée. « Les secouristes ont pris en charge trois personnes grièvement blessées », qui ont été hospitalisées, a-t-il poursuivi.

La police a confirmé qu’un « terroriste » avait « poignardé trois personnes », avec « deux couteaux », avant d’être « neutralisé » par la police municipale. Elle a ajouté qu’il était originaire de Dura, près d’Hébron, en Cisjordanie occupée. Âgé de 19 ans, il se trouvait en Israël illégalement, selon le même communiqué. Plusieurs attaques similaires ont eu lieu en Israël ces dernières semaines.

Gaza : une réunion virtuelle entre Israéliens et Américains sur l’offensive à Rafah

Une réunion en visioconférence aura lieu ce lundi entre des responsables israéliens et américains au sujet de l’offensive prévue par Israël à Rafah, ville du sud de la bande de Gaza, une semaine après l’annulation par Israël d’une visite d’une délégation à Washington.

« La réunion est prévue aujourd’hui en ligne. Il y aura peut-être une réunion en personne plus tard dans la semaine », a déclaré à l’AFP une source israélienne sous couvert d’anonymat. L’annonce par Israël d’une offensive prochaine à Rafah, où s’entassent 1,5 million de Palestiniens, pour l’essentiel des déplacés, a suscité beaucoup d’inquiétude au sein de la communauté internationale.

Gaza : quatre morts et 17 blessés après une frappe israélienne sur un hôpital

Une frappe israélienne sur l’hôpital Al-Aqsa à Gaza a fait quatre morts et 17 blessés, a affirmé dimanche le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur X. Selon Tedros Adhanom Ghebreyesus, une équipe de l’OMS était sur place « lorsqu’un campement à l’intérieur de l’enceinte de l’hôpital a été touché aujourd’hui par une frappe aérienne israélienne. Quatre personnes ont été tuées et 17 blessées ». Il n’a pas donné de détail sur les victimes, mais a indiqué que le personnel de l’OMS était sain et sauf.

Dans un message sur X, l’armée israélienne a affirmé qu’un avion de l’armée de l’air avait « frappé un centre de commandement opérationnel du Djihad islamique et des terroristes positionnés dans la cour de l’hôpital Al-Aqsa dans la région de Deir al Balah ». « Le bâtiment de l’hôpital Al-Aqsa n’a pas été endommagé et sa fonction n’a pas été affectée », poursuit le message.

Israël : des milliers de manifestants demandent de nouveau le départ de Netanyahou

Des milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche soir devant le Parlement israélien à Jérusalem pour demander la démission du Premier ministre, Benyamin Netanyahou. La police a fait usage de canons à eau pour dégager une route bloquée par des manifestants en colère agitant des centaines de drapeaux israéliens et allumant des feux.

« Elections ! », Netanyahou « doit partir ! » et « Ramenez (les otages) maintenant ! », criaient les protestataires au milieu de fumigènes jaunes, couleur associée aux otages détenus dans la bande de Gaza. Il s’agit de la deuxième manifestation en deux jours.

L’armée israélienne annonce que 600 soldats ont été tués depuis le 7 octobre 2023

L’armée israélienne a annoncé ce lundi que 600 de ses soldats avaient été tués depuis le 7 octobre 2023, date du début de la guerre avec le mouvement islamiste palestinien Hamas dans la bande de Gaza. « Nadav Cohen, 20 ans, originaire de Haïfa […] est tombé au combat dans le sud de la bande de Gaza », a annoncé le porte-parole de l’armée israélienne sur son site officiel, ce qui porte à 600 le nombre de soldats israéliens tués en Israël et dans les Territoires palestiniens depuis le début de la guerre, le 7 octobre dernier.



Lire plus

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA