Fraude bancaire : les victimes n’ont plus que treize mois pour réagir



Les clients des banques qui réclament le remboursement d’une « opération de paiement non autorisée » (phishing, virement falsifié, etc.) ne peuvent plus bénéficier du délai de cinq ans prévu par le code civil.



Lire plus

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA