Percée des partis eurosceptiques au Parlement européen à l'issue des législatives

par Philip Blenkinsop et Sarah Marsh
BRUXELLES (Reuters) – Les partis nationalistes eurosceptiques ont réalisé une nette percée lors des élections législatives européennes qui se sont terminées dimanche, provoquant un séisme en France avec une dissolution de l’Assemblée nationale et une incertitude accrue sur l’orientation politique future de l’Union européenne.
Les formations d’extrême-droite se sont notamment distinguées en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Autriche lors de ce scrutin pour élire les 720 députés du Parlement de Strasbourg, dont l’équilibre des pouvoirs bascule ainsi vers la droite.
Un tel changement est susceptible de compliquer l’adoption de nouvelles législations européennes nécessaires pour répondre aux défis sécuritaires, à l’impact du changement climatique ou à la concurrence industrielle de la Chine et des États-Unis.



Lire plus

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA