Des dindes moins dodues sur les tables britanniques à Noël, Covid oblige




Sous les rayons d’un soleil d’automne, les dindes de Mark Chilcott qui se disputent des morceaux de pommes ont plutôt l’air de belles bêtes. Elles sont pourtant plus petites que les années précédentes car taillées pour les tablées plus réduites d’un Noël sous Covid.
L’éleveur bio de 58 ans privilégie la qualité à la quantité sur son exploitation de 180 hectares du Dorset (sud-ouest de l’Angleterre), où il élève aussi des vaches de race blanc bleu belge, et fait pousser des cultures de base.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *