Le journaliste marocain Omar Radi suspend sa grève de la faim




Détenu depuis neuf mois pour accusation de viol et d’espionnage, le journaliste marocain Omar Radi a interrompu sa grève de la fin pour raisons de santé, a annoncé sa famille vendredi. Entamée il y a 21 jours, le militant des droits humains, emprisonné dans son pays, espérait obtenir sa remise en liberté provisoire.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA