Bygmalion : « Si je n’avais pas mis Jean-François Copé à la tête de l’UMP, aucun de ceux qui sont ici ne serait poursuivi », affirme Nicolas Sarkozy



Lors de son interrogatoire, mardi 15 juin, l’ancien président de la République a réfuté toute responsabilité pénale dans le dépassement de ses comptes de campagne en 2012.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA