Affrontements armés à Beyrouth : “Le terrain est fertile pour une guerre civile”




Francs-tireurs postés sur les toits, tirs au lance-roquette, rafales d’armes automatiques : au moins six personnes ont été tuées et 30 autres blessées dans des affrontements survenus à Beyrouth le 14 octobre, lors d’un rassemblement organisé par les mouvements chiites Hezbollah et Amal, qui visait à réclamer la démission du juge d’instruction Tarek Bitar. Ce dernier est accusé de politiser l’enquête qu’il dirige sur l’explosion survenue en août dans le port de Beyrouth. Nos Observateurs racontent la peur qui a gagné les habitants, qui voient poindre les fantômes de la guerre civile (1975-1990).



Lire plus