Sur Instagram et Facebook, les ados ne recevront plus de publicités basées sur leur genre




Meta, la maison mère des réseaux sociaux Instagram et Facebook régulièrement accusée de nuire à la santé mentale du jeune public, a décidé de ne plus autoriser les annonceurs à cibler les adolescents en fonction de leur genre.
A partir de février, les groupes souhaitant faire de la publicité à destination des mineurs sur ces plateformes n’auront plus accès qu’à leur âge et à leur localisation, pour s’assurer que le contenu des annonces soit approprié et utile, explique Meta mardi dans un message sur son site.
L’entreprise dirigée par Mark Zuckerberg, qui ne permettait déjà plus depuis l’été 2021 aux annonceurs de connaître l’historique des adolescents sur d’autres sites, a par ailleurs décidé d’étendre cette limitation à ses propres plateformes.



Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA